ciseaux qui coupent une pellicule de film

Faire un film nécessite énormément de patience et de rigueur. Vous devez certainement déjà le savoir et même l’avoir déjà expérimenté en pratique, réaliser un projet audiovisuel sans organisation préalable… c’est paaaas trooop trop beaucoup bien l’idéal hein !? 😕 😀

La concrétisation d’un projet cinématographique se décompose donc en plusieurs grandes phases : Le développement, la recherche de financements, la préproduction, la production et… la postproduction bien entendu 🙂 ( et aussi la diffusion hein faut pas l’oublier celle-là 😀 )

Chacune de ces phases implique la mise en place de plusieurs documents indispensables au bon déroulement de l’ensemble. Après la finalisation du scénario, on retrouve ainsi des documents tels que le découpage technique et le plan de travail par exemple, qui ont pour vocation première de donner un cadre organisationnel relativement strict à la production. Un tournage doit en effet pouvoir être exécuté en un minimum de temps, avec un minimum de dépenses.

Cette rigueur de l’organisation permet de gagner en efficacité au moment du tournage, mais peut également avoir un effet assez insidieux sur la postproduction, et notamment sur le processus de montage d’un film…

Station de montage vidéo dual screen

Le montage image permet de construire une continuité narrative cohérente et pertinente en fonction des intentons du ou des cinéaste(s) à l’initiative de l’oeuvre. Il s’agit donc une étape dont la véritable valeur se situe au niveau créatif.

Il m’est arrivé quelques fois de rencontrer des monteurs ou des cinéastes qui se contentaient de reprendre point par point les plans de leur découpage technique ou la continuité de leur scénario, pour construire leur montage… 😕

Je suis convaincu que c’est sans doute la pire erreur qu’on puisse faire !

Dans le cas de certains projets rigoureusement conçus bien à l’avance, cela peut éventuellement faire sens. Mais pour un film qui a pour vocation première d’être le support privilégié d’expression d’un artiste… j’avoue que je ne comprends vraiment pas pourquoi se priver d’une opportunité d’améliorer le résultat souhaité 😮

On peut en réalité largement assimiler le montage à la troisième écriture d’un film. La première étant celle du scénario et la seconde, celle effectuée pendant le tournage en fonction des éventuels aléas rencontrés.

Le montage cinéma ne se résume pas uniquement à l’assemblage des éléments produits lors du tournage, selon un modèle précis comme celui du découpage technique.

Ou même encore du scénario ! 🙂

Rien n’empêche de modifier la structure d’une histoire de manière plus ou moins radicale pendant la phase de montage image, si cela permet de rendre la narration plus efficace qu’à l’origine.

Gardez toujours à l’esprit que ce n’est pas parce que le montage d’un film ne vous offre pas un contrôle total sur l’histoire, qu’il ne peut pas renforcer significativement votre intention initiale. 😉

Par ailleurs, un bon montage nécessite toujours un temps de maturation et de réflexion. Autorisez-vous à prendre du recul et même à reconsidérer complètement le point de vue que vous portez sur votre intention. Ce n’est jamais facile, mais cela peut parfois amener son lot de très bonnes surprises et de moments d’épiphanies créatives 😛

1 Commentaire
  1. Bion 8 mois Il y a

    Oui le montage est la phase ultime pendant laquelle se réécrit l’histoire et surtout le moment où l’impitoyable banc de montage met sous les yeux les failles insoupçonnées jusqu’ici de l’histoire telle que nous l’avions conçue dans sa continuité. (ps: call me:) )

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez-moi

Je reçois votre message directement dans ma boîte mail, et je vous réponds dès que possible ;)

En cours d’envoi

 

1 HEURE DE FORMATION OFFERTE SUR

ADOBE PREMIERE PRO

  • Configurer le logiciel : découverte, optimisation et prise en main.
  • Monter votre film : organisation, rapidité et précision.
  • Ajouter des effets : les techniques et méthodes à connaître.
  • Travailler les couleurs : compréhension et méthodologie pro.
  • Travailler l'audio : faire un mixage propre étape par étape.
  • Finaliser votre film : titres, génériques, sous-titres et export.

 

MONTEZ VOS FILMS AVEC

ADOBE PREMIERE PRO

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?