Brad Pitt montre la brûlure de cigarette dans Fight Club

Vous pensez avoir pleinement compris l’effet Koulechov ?
Hmmm… il est pourtant probable qu’un élément vous ait échappé 🙂

Ok, commençons par le commencement…

Lev Koulechov

Lev Koulechov était un cinéaste russe qui en 1921 a décidé de faire une expérience relative au processus de montage d’un film. Pour réaliser cette expérience, il a filmé plusieurs plans de sujets totalement indépendants les uns par rapport aux autres. L’idée de cette expérience était de prouver que la continuité de deux plans pousse le spectateur à trouver intuitivement une signification entre eux. Une signification qui, à l’origine, n’existe dans aucun des deux plans pris individuellement.

Je vous propose d’analyser directement l’exemple de Koulechov pour mieux comprendre comment se concrétise cet effet en pratique.

Toute l’expérience se base avant tout sur le plan du visage d’un homme inexpressif. Si on analyse ce plan tout seul, il est très difficile (voir impossible) d’identifier précisémment l’intention de jeu du comédien.

Homme de l'expérience de Koulechov

Lev Koulechov propose justement à travers son expérience, d’éliminer cette neutralité des émotions, en associant le plan du visage de l’homme à d’autres plans présentant chacun un sujet très différent.

Plans de l'expérience de Koulechov

Le cinéaste effectue un montage qui alterne entre le visage de l’homme inexpressif et celui des trois autres sujets. On constate alors un biais cognitif issu de notre mémoire à court terme, qui tend à créer un sens nouveau dépendant de chaque association de plans. La neutralité du jeu est bel et bien éliminée pour suggérer des émotions bien distinctes selon les associations.

Expérience de Koulechov

Voici l’extrait au complet en vidéo :

L’expérience de Koulechov prouve donc que l’interprétation qu’un spectateur peut faire d’un film, est largement influencée par la propension du cerveau humain à vouloir trouver une signification tout-à-fait relative. On parle même de “contamination sémantique” puisque chacun des deux plans associés influence le sens de l’autre.

Jusqu’ici tout va bien 🙂
Mais c’est là que ça se complique un peu…

L’effet Koulechov est généralement présenté comme un moyen de manipuler avant tout l’interprétation que peut faire le spectateur du jeu plus ou moins neutre d’un comédien. C’est pour ma part, une analyse un peu trop limitée de l’influence réelle que peut avoir cet effet sur l’audience d’une oeuvre cinématographique.

Sur la chaîne Youtube du journal Le Monde, on trouve d’ailleurs une vidéo qui prend pour exemple différents extraits du film Matrix pour tenter de les associer à une réaction assez neutre du personnage de Néo. Prenez deux minutes de votre temps et regardez la vidéo en question…

Je pense que nous sommes assez d’accord pour admettre que l’effet Koulechov ne fonctionne pas très bien dans le cas de l’utilisation des extraits de Matrix

Malgré tout, je ne souhaite pas critiquer ouvertement le travail effectué sans essayer d’y apporter une réponse constructive. En réalité, l’erreur faite ici est d’ignorer tout simplement que la contamination sémantique de l’effet Koulechov, va bien au-delà de l’interprétation du jeu du comédien.

Le montage permet aussi de construire l’espace diégétique d’un film.

Nous cherchons naturellement une relation entre deux plans lorsque ceux-ci nous sont présentés l’un à la suite de l’autre. Mais si la relation spatiale n’est pas cohérente, il devient beaucoup BEAUCOUP plus difficile d’accepter une quelconque contamination sémantique.

Dans le premier extrait de Matrix, on voit très clairement que Néo n’est absolument pas au même endroit que Trinity et Tank. Même les teintes de l’image passent du vert au bleu. Le second extrait est pire. Non seulement l’endroit n’est pas le même, mais la direction du regard de Néo ne coïncide pas avec ce qui nous est montré en contre-champ. Le troisième extrait avec le garçon est peut-être celui qui se rapproche le plus d’un véritable effet Koulechov. Les teintes et les regards se raccordent plutôt pas trop mal. Un seul détail vient légèrement parasiter la construction spatiale de la diégèse : le reflet de Néo en costume noir dans la cuillère tenue par l’enfant. Mais à la limite on peut imaginer que Néo est fasciné par le fait qu’il se voit sous une apparence différente dans la cuillère… 😀

Bref, je pense que vous avez saisi l’idée !

Cette expérience ne démontre pas uniquement une influence sur l’interprétation du jeu des comédiens.

Et ceci pour une raison très simple :

L’effet Koulechov s’inscrit dans un ensemble diégétique.

Lorsque le cinéaste russe nous montre le plan d’un homme suivi de celui d’une assiette de soupe, il ne nous montre pas uniquement un homme qui a faim. Il nous pousse à construire mentalement un espace diégétique dans lequel un homme se tient debout face à une table sur laquelle est posée une assiette de soupe. 😉

2 Commentaires
  1. Blanchard Gina 4 semaines Il y a

    Merci pour vos information je suis satisfaite des explications dont vous avez a notre disposition

    • Auteur
      Marcø 4 semaines Il y a

      Merci pour le commentaire 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez-moi

Je reçois votre message directement dans ma boîte mail, et je vous réponds dès que possible ;)

En cours d’envoi

 

1 HEURE DE FORMATION OFFERTE SUR

ADOBE PREMIERE PRO

  • Configurer le logiciel : découverte, optimisation et prise en main.
  • Monter votre film : organisation, rapidité et précision.
  • Ajouter des effets : les techniques et méthodes à connaître.
  • Travailler les couleurs : compréhension et méthodologie pro.
  • Travailler l'audio : faire un mixage propre étape par étape.
  • Finaliser votre film : titres, génériques, sous-titres et export.

 

MONTEZ VOS FILMS AVEC

ADOBE PREMIERE PRO

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?