Si vous voulez vous lancer dans la création cinématographique, vous devez vous préparer à recevoir de nombreuses critiques à l’égard de vos différents projets. La critique peut parfois être difficile à recevoir.

Dans cette série de 4 articles, j’ai essayé de synthétiser tout ce que j’ai pu apprendre au fil de mon parcours, dans le but de vous proposer une liste de « règles ». J’espère que celles-ci vous aideront à mieux gérer les critiques que vous recevrez concernant vos films.

Voici la liste des liens pour accéder aux différents articles :

  1. Comprendre l’impact de la critique.
  2. Identifier l’intention de la critique.
  3. Mesurer l’autorité de la critique.
  4. Mettre à l’épreuve son estime. (à paraître)

J’espère aussi que ces règles vous aideront à identifier les bonnes et les mauvaises critiques…

3. Mesurer l’autorité de la critique.

On a vu dans l’article précédent que le fait d’identifier l’intention sur laquelle se fondait une critique, pouvait vous aider à mieux recevoir celle-ci. Mais il existe un autre critère fondamental pour savoir comment appréhender une critique : l’autorité.

Je ne vous parle pas de discipline, mais bien de légitimité.

Par exemple, vos proches ne sont pas forcément les personnes les plus qualifiées pour vous aider à identifier les points faibles de vos films. Il peut être intéressant d’observer leurs réactions en tant que spectateurs, mais au-delà de ça, ils ne pourrons certainement pas vous donner des conseils précis pour vous améliorer dans votre approche créative, méthodologique ou technique.

En fait, à chaque fois qu’une personne formule une critique à l’égard  d’un de vos films, vous devriez toujours vous posez la question suivante :

Cette personne a-t-elle une expérience dans la création cinématographique ?

Si ce n’est pas le cas, dépêchez-vous de trouver des gens qui ont au moins déjà participé à une production audiovisuelle.

Cette question simple vous permettra non seulement de garantir une certaine légitimité, mais également de savoir à quel point la personne en face de vous a conscience de ce que représente réellement la production d’une oeuvre cinématographique.

Je dis ça essentiellement parce que les critiques de films et de séries sont devenues légion à notre époque ! Particulièrement sur internet. Ceci peut s’expliquer par la liberté d’expression que permet ce support, mais aussi (et surtout ?) par la consommation de médias qui a connu une croissance exponentielle depuis le début des années 2000.

Nous vivons à une époque où nous sommes littéralement saturés d’images.

Les films et les séries ne se regardent plus… ils s’engloutissent !!

On peut facilement constater que la plupart des gens a tendance à oublier que derrière la facilité du visionnage, se cache toujours la difficulté de créer une oeuvre de qualité !

En règle générale, les personnes qui ont conscience de ce que représente réellement la production d’une oeuvre audiovisuelle, se montrent beaucoup plus indulgentes à l’égard des autres créateurs. Mais on peut désormais être témoin de nombreux débordements dans la « cyber vallée » des critiques.

Par ailleurs, le fait d’exprimer sa sensibilité est une chose. Critiquer le travail de création qu’il y a derrière une oeuvre… c’est une autre histoire ! On ne peut pas en vouloir à quelqu’un de ne pas aimer une oeuvre. C’est le propre de l’art. Mais remettre en question les principes fondamentaux sur lesquels repose cette oeuvre, est une démarche qui demande en général un véritable travail de fond. Il est très facile de dire que la mise en scène d’un film est « mauvaise » ou « ratée », mais il est beaucoup plus difficile de donner des preuves objectives que c’est effectivement le cas.

Si je vous dis tout ça, c’est parce qu’il y a eut une période pendant laquelle je suis moi-même tombé dans ce genre de travers. Celui qui amène à croire que le statut de critique nous octroie automatiquement la légitimité de savoir ce qui est réussi ou pas dans une oeuvre cinématographique.

Il s’agit d’une croyance absolument erronée !

Une personne qui n’a pas compris l’essence d’une oeuvre, n’a pas l’autorité de déclarer que celle-ci est mal conçue.

Le cinéaste français Jacques Demy s’est d’ailleurs montré assez radical sur ce point :

jacques-demy-tournage

« Le cinéma, il y a ceux qui l’écrivent et ceux qui le décrivent ! »

– Jacques Demy –

Cette affirmation peut paraître légèrement prétentieuse, mais je la trouve tout de même très inspirante. Elle revient clairement sur l’idée que si la critique est facile, l’art reste difficile !

Méfiez-vous donc de cette notion d’autorité. Toute personne qui critique vos films n’a pas forcément la légitimité de faire valoir des arguments viables. Faites d’autant plus attention à notre époque, où la critique est rendue beaucoup plus facile qu’elle ne l’était déjà auparavant.

L’ultime question est désormais de savoir ce qui se passerait si cette personne… c’était vous !

Que se passerait il si vous étiez justement l’instigateur de votre propre critique ?
Quelles conséquences cela pourrait il avoir ?

C’est évidemment le sujet de la quatrième et dernière partie de ce dossier…

4 Commentaires
  1. Belamallem 3 années Il y a

    Merci marc pour cette articlle

    • Marc
      Marc 3 années Il y a

      Merci à toi pour ton commentaire 😉

  2. jaberorwoth-ucamachristian 3 années Il y a

    bonsoir Marc ,je suis tres content d’avoir cet article sur les critique,comme information je prepare actuellement cour metrage sur un film de tresor cache mais je recoir beaucoup des critiques que le film ne pas encore sorti dans la salle meme tourne.

    • Marc
      Marc 3 années Il y a

      Bonjour Christian,

      Merci pour ton commentaire.
      Je serais curieux de savoir quel genre de critiques tu reçois.

      Bien à toi,
      Marc.

Laisser une réponse à Belamallem Cliquer ici pour annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez-moi

Je reçois votre message directement dans ma boîte mail, et je vous réponds dès que possible ;)

En cours d’envoi

 

VOTRE PREMIER FILM

EN 7 JOURS

  • Bien préparer votre projet
  • Développer votre idée
  • Écrire le scénario de votre film
  • Organiser le tournage
  • Tourner votre film
  • Monter votre film
  • Diffuser votre film
  • Les notions théoriques
  • Les actions à mettre en place
  • +40 ressources additionnelles

 

VOTRE PREMIER FILM

EN 7 JOURS

Remplissez le formulaire ci-dessous pour recevoir le guide.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?